Mali : Forum du Mouvement Arabe de l’Azawad à Tabankort : La Plateforme et la CMA s’engagent pour des actions concrètes

Mali : Forum du Mouvement Arabe de l’Azawad à Tabankort : La Plateforme et la CMA s’engagent pour des actions concrètes

Mali : Forum du Mouvement Arabe de l’Azawad à Tabankort : La Plateforme et la CMA s’engagent pour des actions concrètes

8 janvier 2020
Commentaires ferméssur Mali : Forum du Mouvement Arabe de l’Azawad à Tabankort : La Plateforme et la CMA s’engagent pour des actions concrètes

MNLA-NEGOCIATION-AZAWAD-ALGERIE-ACCORD-CADRE

C’était lors du forum des communautés de Tabankort les 27, 28 et 29 décembre dernier. Plusieurs délégations ont effectué le déplacement de ce lieu très stratégique venant de Bamako, Niamey, Alger, Arabie Saoudite, la Libye et de toutes les régions du nord Mali dans le but de conjuguer leurs efforts en vue de ramener la paix et la cohésion sociale. Après les congrès du HCUA, du MNLA tenus à Kidal, du GATIA tenu à AdielHoc, voilà que le MAA sous la houlette de HanouneOuld Aly, promoteur du forum et du Directeur de cette importante rencontre inédite, l’honorable Mohamed OuldMatali, qui avait pour but de faire la synthèse des congrès tenus à Kidal et Adil Hoc, a tenu toutes ses promesses puisque plus de 10 000 personnes ont répondu présent sans compter des milliers d’hommes lourdement armé qui ont sécurisé Tabankort dans un rayon de plus de 40 km. Lisez le compte-rendu de BokarIDicko, envoyé spécial.

Le forum a débuté par une lecture du coran et des prières pour sa réussite.

Ensuite, c’était au tour du maire de Tabankortd’ouvrir le bal. Prenant la parole, il a souhaité la bienvenue aux participants tout en rappelant que sa ville attendait ce moment avec impatience. Ila souhaité plein succès aux travaux.

Quant au chef de cabinet du ministre de la réconciliation nationale, M. Djibril Maïga a planté le décor.

Le ministre accompagne ce forum…

Selon lui : « Le ministre accompagne le forum. Son esprit et son cœur sont bien là. Les thèmes choisis rentrent en droite ligne du département. Le Mali était un havre de paix, une démocratie enviée partout dans le monde. Depuis quelques temps, nous sommes rentrés dans une zone de turbulence qui a ébranlé les fondements de l’Etat, la cohésion sociale atteinte. Ce forum cadre dans l’initiative pour un retour de la paix dans le cadre de l’Accord pour la Paix et la réconciliation Nationale (APR). Il rappelle la conférence d’Entente Nationale, récemment l’organisation du DNI où les maliens se sont retrouvés pour discuter franchement. Tabankort s’inscrit dans la même veine qui est de rechercher comment revisiter nos ressources traditionnelles de règlement des conflits, pour se pardonner afin d’envisager un mieux vivre ensemble ; aussi pour que les populations maîtrisent le processus de l’APR pour la sécurisation de notre espace. Je suis optimiste que sortiront de ce forum des résolutions d’espoir appuyées par des prières ».

Le président de l’ADAGH, l’honorable Mohamed Ag Intallah a abondé dans le même sens pour la paix, la cohésion sociale. Il a martelé que : « Trop de discours, l’heure doit être aux actes. Nous avons assez parlé, discuté. Il faut agir car nos populations souffrent ! ».

La plupart des délégués ont tous parlé de cohésion, de paix et surtout la sécurité, élément essentiel pour le démarrage des grands chantiers de développement de cette partie du Mali en retard sur le reste du pays.

Ainsi, durant trois jours, les participants se sont planchés sur des thèmes tels que la sécurité, l’application de l’Accord d’Alger pour la Réconciliation (APR), la cohésion sociale et le vivre ensemble. Sous la houlette d’imminents spécialistes, le forum de Tabankort a été un franc succès si l’on tient compte de la qualité des débats et des résolutions qui ont été adoptées.

D’importantes résolutions en conformité avec celles du DNI…

Après trois jours d’échanges, de débats, les participants en présence des ténors de la Plateforme et de la CMA dont Me HarounaTourhé, l’honorable OuldMatali, Bilal Ag Achérif, l’Aménokal, non moins député élu à l’AN, Mohamed Ag Intallah,ont décidé de la mise en place d’une Commission technique composée des différents experts de la CMA et de la Plateforme qui va identifier les actions concrètes à mener sur le terrain dans le cadre de la sécurité et de la cohésion sociale et de toutes les recommandations du forum avec diligence; aussi, appliquer les recommandations issues du Dialogue National Inclusif (DNI) avec diligence; Développer des mécanismes qui permettent de traduire les engagements des signataires du forum de Tabankort (résolutions du congrès du MNLA, du congrès du HCUA, résolutions du congrès du GATIA ; les appuis-conseils et initiatives de l’amenokal de l’ADAGH, les contributions du Cadre de Concertation des Notables de Gao, les engagements de la CMA et de la Plateforme notamment les ententes) en actions concrètes de cohésion entre les communautés de toutes obédience en parfaite symbiose avec l’accord pour la paix et nos valeurs traditionnelles et religieuses de règlement des conflits (intercession des chefs traditionnels et coutumiers et le recours au cadi).

Accélération de la mise en œuvre de l’accord…

Faut-il le rappeler, le forum a décidé d’initier une rencontre dans le Gourma pour prendre en compte de la situation dramatique des populations du Gourma et aussi, a appelé le Gouvernement du Mali en premier, la CMA, la Plateforme, le Comité de Suivi de l’Accord (CSA), la médiation et la communauté internationale à accélérer la mise en œuvre de l’accord notamment les questions politiques et institutionnelles (les réformes majeures) et les questions de défense et de sécurité en particulier l’armée reconstituée pour une paix durable.

Parlant de désenclavement, les participants rappellent au Gouvernement à la suite des appels de Kidal et d’Aguel Hoc, la nécessite et l’urgence du démarrage de la route Bourem-Almoustrat-Kidal comme action de développement d’envergure et pour contribuer à l’équité-justice du pays entre tous ses fils ; tout comme accélérer la reprise de la route Gao-Bourem et le démarrage du barrage de Taoussaet de la route Gao-Douentza-Sévaré pour alléger les souffrances des populations et réduire l’insécurité.

Accompagner les initiatives locales…

Quant à la sécurité, les participants demandent aux autorités d’accompagner les initiatives sécuritaires des mouvements signataires CMA et Plateforme pour permettre la circulation des personnes et de leurs biens sur les tronçons Gao-Bourem-Bamba-Tombouctou ; Gao-Bourem-Almoustarat-Kidal ; Sévaré-Gao tout comme, respecter leurs engagements de protection des personnes et des biens ; par la mise en œuvre des initiatives sécuritaires contribuant à la réalisation des infrastructures routières notamment la route Gao-Bourem-Almoustarat-Kidal.

Prendre des dispositions pour l’opérationnalisation de son exploitation

S’agissant des phosphates du Tilemsi, il est demandé au gouvernement de prendre des dispositions pour rendre opérationnel son exploitation. Quant aux mécanismes traditionnels ; culturels ; les religieux ; les cadis) de vivre ensemble prévus par l’accord pour la paix et recommandé par les résolutions du dialogue national inclusif, leur valorisation s‘impose en impliquant les ressortissants du nord toutes communautés confondues au Niger ; Libye, Algérie ; Arabie saoudite, Burkina Faso, le Tchad et tous les amis du Mali ; dans le dispositif de cohésion sociale.

Prise en compte des spécificités géographiques et culturelles…

Evoquant l’APR, les participants réclament la mise en place d’une stratégie dans le respect de l’accord pour la paix qui permet de prendre en compte toutes les spécificités géographiques et culturelles pour un Mali nouveau; Inviter le Gouvernement et ses partenaires internationaux, la minusma à appuyer l’implication et la responsabilisation des chefs communautaires ; et dignitaires religieux dans la facilitation d’un dialogue franc et constructif entre les fils de leurs terroirs pour la paix et la cohésion sociale.

L’accompagnement du gouvernement rappelé…

Quant aux rencontres intracommunautaires, le forum recommande au Gouvernement du Mali à mieux accompagner les rencontres inter et intracommunautaires locales, les initiatives et actions des mouvements signataires allant dans le sens de la sécurité des routes et de la cohésion sociale dans leur espace de vie.

S’agissant des sanctions onusiennes à l’endroit de leurs frères et leaders communautaires dont les noms suivent : Honorable Mohamed Ould MATALY, M. Mohamed Ben Ahmed MAHRI ; M. MAHRI Sidi Amar Ben, DAHA ; M. Ahmed ag ALBACHAR et M.Mohamadou Ag RHISSA, le forum demande leurs levées.

Le gouvernement et les amis du Mali remerciés….

L’occasion était propice pour les organisateurs de ce forum l’un des meilleurs compte tenue des gros moyens déployés par l’organisation, de remercier et d’encourager les amis du Mali et la communauté internationale pour tous les sacrifices consentis pour paix et la stabilité au Mali et dans le sahel. Forte de cette volonté et de cet engagement concret des chefs, des dignitaires Communautaires, de la CMA, de la plateforme par la signature de la cohésion sociale dans leurs terroirs, quelques signataires de l’accord sous la tente ont pris un engagement solennel à Tabankort. Une première car effectué devant des milliers de participants et sous une tente qui mesure 60 m sur 30m.

Il s’agit de M.HanouneOuld ALI,Promoteur du Forum de Tabankort; Me Harouna TOUREH Plateforme ; Haballa ag HAMZATA, Plateforme Honorable Mohamed Ould MATALY, M.MahamadouArio MAIGA, Cadre de Concertation des Notables de Gao ; Amenokal de l’ADAGH Mohamed Ag INTALLA ; M.Mohamed NAJIM Chef État-major général MNLA ; M.MOHAMED OuldAwainat,Secrétaire général du MAA.

Le groupe Tinariwen pour le show

Le forum a été animé par de jeunes talents et surtout par le groupe mythique le Tinariwen de Kidal. Bien entendu, une équipe de journalistes dont votre serviteur étaient là pour immortalisés ce grand évènement historique car, il est rare de réunir tous les ténors de la Plateforme et de la CMA. En tout cas, a demandé l’Aménokal, place aux actions, trop, c’est trop, a-t-il martelé et vivement applaudi.
Au sortir de ce forum, il y a une synergie forte exprimée par les signataires de l’accord d’Alger du 14 juin 2014 qui est de faire de la paix et de la cohésion sociale une vraie réalité dans les régions du nord du pays.

Les absences très remarquées du Ministre de la réconciliation et du gouverneur de Gao…

Le seul bémol est l’absence criarde du Ministre de la Réconciliation Nationale même s’il s’est fait représenter par son chef de cabinet. Quant au gouverneur de Gao, il était aux abonnés absents.

Enfin, le forum de Tabankort, démontre une union sacrée contre l’insécurité, premier objectif à atteindre. Cela dans un bref délai si possible afin que les grands projets de développement des régions du nord puissent réellement démarrés.

En tout cas, les rideaux sont tombés sur le forum du MAA à Tabankort qui a été celui du donner et du recevoir. La lecture du coran a mis fin à ces retrouvailles inédites. Au sortir de Tabankort, un déclic est donné pour un vivre ensemble entre Sonrhaïs, Arabes, Touaregs, Peulhs, Dogons lorsqu’on tient compte des trois thèmes traités dont la Cohésion sociale, l’APR le règlement des conflits.

De Tabankort, on peut dire sans se tromper que les masques de l’histoire d’un nouveau Mali sont tombés. En tout cas, là-bas, l’objectif recherché est de faire bouger les lignes vers une vraie paix. Comme l’a martelé, El Mehedy, président de la jeunesse de Kidal : « Nous n’avons plus le choix, nous devons faire la paix ! ».

Bokari Dicko, envoyé spécial à Tabankort

Dans les coulisses du forum

Général El Hadj Gamou aux abonnés absent…

Après Kidal, Adielhoc, voilà que le forum de Tabankort qui a réuni des milliers de participants venus de tout le pays et de l’extérieur, le général El Hadj Gamou, était le grand absent contrairement au général Takini adulé. Modeste, peu bavard, sociable et cordial. Est-ce la fin du mythe du général Gamou lui qui veut seul semble-t-il, lutter contre le fléau du terrorisme au Mali que l’Etat à lui seul n’arrive pas à le vaincre?

Son absence n’a pas remarquée pourtant, il s‘agissait de retrouvailles entre fils du pays pour parler des stratégies et voies et moyens de ramener la paix et la cohésion sociale.

Le promoteur du forum

HanouneOuld Aly, confirme son patriotisme

Opérateur économique très modeste, HanouneOuld Aly, c’est de lui qu’il s‘agit, après avoir vu les congrès du HCUA, du MNLA à Kidal, du GATIA à Adielhoc, a avec ses frères et amis en synergie avec l’amenokal, l’honorable Mohamed Ag Intallah, décidé d’organiser le forum de Tanbankort. Très discret, Hanoune, est un patriote convaincu, un malien bon teint qui n’aime pas se faire voire mais plutôt pragmatique lorsqu’il s‘agit du Mali. Selon nos informations, il ne lésine pas sur les moyens lorsqu’il s’agit de défendre la patrie. Pour preuve, lorsqu’il y a eu la bataille de Tabankort entre les combattants de la Plateforme et ceux de la CMA, après moult tractations, l’homme s’est battu jusqu’au bout. Le résultat sorti reste encore dans tous les mémoires. Le forum de Tabankort, illustre bien l’engagement de l’enfant de cette cité légendaire de par son histoire, son passé glorieux, surtout grand carrefour de commerce situé à quelques encablures de Borj El Moctar en Algérie. Ce Hanoune fait partie de cette race rarissime de patriote convaincu et pragmatique qui agit, plutôt que de parler. D’ailleurs, lors du forum à part ses mots de bienvenus, l’homme s’est fait très discret mais d’une efficacité extraordinaire puisqu’il aime et affectionne le travail bien fait.

Ce n’est pas fortuit qu’OuldMatali lui rende un vibrant hommage. Il sait de qui il parle. « Surtout lorsqu’il s‘agit de défendre la mère patrie, le Mali, Hanounen’hésite pas une seconde sur les moyens, nous confie un fin connaisseur. En réalité, ses fans l’appellent le bâtisseur car, l’enfant de Tabankort aime le mali tout court qu’il n’est pas prêt à monnayer pour qui que ce soit. Homme de paix, Hanoune l’a prouvé en organisant ce grand forum qui a tenu toutes ses promesses.

Les PDG des compagnies de transports « Nour et Tilemsi » très remarqués…

Jovial, au four et au moulin, ils étaient partout tant à l’accueil qu’à l’ouverture du forum pour lequel, Dahamoune et Taye ont beaucoup mouillé le maillot.Très attentifs à la réussite de l’évènement grandeur nature qu’ils viennent de réussir dans un laps de temps d‘organisation, nous dit-on.

Côté restauration

Des dizaines d’animaux sont passés dans la casserole…

Là aussi, le comité d’organisation a mis le paquet puisque plus d’une vingtaine de cuisinières ont effectué le déplacement sans compter celles de Tabankort. Toutes étaient occupées. Quant aux bouchers, très tôt le matin, des dizaines d’animaux (chameaux, moutons, chèvres sont abattus, sans compter au soir, le lait de chamelle distribué aux participants.

Logements

Des dizaines de tentes ont été montées

Selon nos informations, en l’espace de trois semaines, sur un espace de plus de 2 km2, des tentes ont été montées pour accueillir les participants parmi les quelles celles nommées VIP pouvant coutées la bagatelle de plus de 2 millions de FCFA comme valeur. Des dizaines, voire des centaines de jeunes et de femmes ont été mobilisés durant trois semaines pour sortir un village ultramoderne Arabe avec des décorations qui ressortent le mode de vivre, la richesse du culturelle du terroir. C’était tout simplement magnifique, beau et attrayant !

Sécurisation du site

Mobilisation de milliers de combattants lourdement armés mobilisés de la Plateforme et de la CMA…

Mis sur plus de 2 km2, ce site selon nos informations était sécurisé dans un rayon de plus de 40 km. Mieux, le dernier PC est à peine de 10 km de Tabankort pour parer à toutes les éventualités. Les mêmes sources sans préciser le chiffre exact parlent de plus 20 000 combattants mobilisés de la Plateforme et de la CMA. C’est dire toute l’importance que révélait ce forum aux yeux du promoteur HanouneOuld Aly et des ténors des deux mouvements signataires de l’accord d’Alger.

Tous les chefs d’états-majors des mouvements (Plateforme et CMA) étaient sur le qui-vive. La sécurisation du forum était leur priorité absolue. Défi relevé sans aucun couac.

Le drapeau national visible sur les banderoles

L’ouverture du forum par le chef de cabinet du Ministre de la réconciliation nationale ainsi que le drapeau national visible, rappelle l’appartenance au Mali et à son Etat laïc, l’indivisibilité de son territoire.

Les cris de ce griot, bien venu vive le Mali ! Vive la paix ! Vive Hanoune ! Vive Bilal Ag Achérif ! Vive HarounaTourhé !, sans compter les cris de joie des enfants répétant ces slogans, prouvent la cohésion, la paix des cœurs et des esprits pour le bonheur des populations.

Presse et communication

Le style du Dr Lala Mint Mohamed Matali

Drapée dans un voile aux couleurs suaves, cette dame très modeste, s’est remarquée dans la couverture médiatique du forum, élément essentiel pour la réussite de ce chalenge grandeur nature. Au four et au moulin, Dr Lala a forcé le respect et l’admiration pour preuve, la presse a bien joué sa partition.

Propos express

  1. HanouneOuld Aly : Unis, nous gagnerons !

Dans son mot de bienvenue, le promoteur du forum de Tabankort, très modeste tout en souhaitant la bienvenue aux différentes délégations venues du Mali et de l’étranger, a insisté sur l’unité, qui sera leur force pour faire face aux défis du développement. « Unis, nous gagnerons ! », a-t-il dit.

Bilal Ag Achérif : Après ce forum, il y aura la sécurité…

« C’est un forum très important comme contribution. Après ce forum, il y aura la stabilité, la cohésion sociale. Il y aura beaucoup de résultats s’il plait à dieu ! », a –t-il dit.

L’honorable Mohamed OuldMatali, directeur du forum

« Aujourd’hui, tout le monde veut la paix… ».

« Je félicite la CMA, la Plateforme, Hanoune, ses frères et amis pour le sacrifice consenti, ainsi que toutes les populations du fleuve, du Mali qui se sont retrouvées ici, des invités venus du Niger, de l’Algérie, de l’Arabie saoudite, de la Libye, surtout les femmes venues de Bamako, de partout, une première, tout comme la musique, il y a longtemps que cela ne se jouait plus ici. Il faut saisir cette occasion de construction de la paix voulue par l’amenokal et la construction de la tente de la paix. C’est le lieu de remercier tous pour un avenir de sécurité, de prospérité où les enfants vont à l’école, où l’eau sera proche de nous, où la communauté va se développer avec des routes construites, où il y aura la justice qui en saurait se faire dans l’insécurité, dans la désunion mais dans l’union par des actes comme l’amenokal l’a dit. Il faut chacun retourne chez lui en faisant la paix chez lui et avec les autres. On ne peut pas réussir en disant que je fais ce que je veux. Non, cela n’est pas possible car ici, il n y a aucune différence entre nous! Personne ne pourra réussir en croyant dominer l’autre ! Cela n’a jamais marché puisque nous l’avons essayé en vain, sans aucun résultat. Nous avons vécu les meilleurs moments lorsque nous étions ensemble où nous étions mieux qu’aujourd’hui où nous avons des intellectuels, des riches puisqu’auparavant, nous n’avons pas ces atouts. De nos jours, nous avons les moyens mais nous ne sommes pas en paix. Nous sommes désunis pour nous détruire. Aujourd’hui, avec les différents congrès de la CMA, le forum de Tabankort et l’initiative de l’amenokal d’organiser une autre rencontre dans le Gourma, c’est dire que ce sera la continuité. C’est ce qu’il faut renforcer, sauvegarder. Aujourd’hui, tout le monde veut la paix ».

  1. Samba Alioumaïga, porte-parole du cadre de Concertation des Notables de Gao

Seul le dialogue règlera cette situation…

« D’abord, nous formulons des prières pour le retour de la paix. Nous nous réjouissons que la Plateforme et la CMA se donnent la main, serrer les rangs car se combattre, ne règlera rien, seul le dialogue paie ! Ce pays nous appartient à tous et non aux français qui le contrôlent maintenant. C’est le dialogue qui règlera cette situation que nous vivions ».

  1. Mohamed Youssouf, chef de la tribu des Imghads

La guerre ne règlera rien…

« Nous devons tous même ceux de la Diaspora travaillé pour la paix. Le Mali appartient à tous. La guerre ne règlera rien ! ».

Enfin, tous les intervenants des autres tributs ont insisté sur la paix, l’entente.

Me Maliki Ibrahim Maïga, représentant du COREN

« Le nord est devenu une insécurité pour tout le monde, même pour ceux qui sont armés… ».

Auparavant, le nord du pays était un havre de paix où on venait pour chasser les outardes. De nos jours, il est devenu une insécurité pour tout le monde même pour ceux qui détiennent les armes. Vous quittez Gao pour venir à Tabankort, il y a la hantise de sauter sur une mine. Et pourtant, celui qui vient attaquer, est armé, celui qui est attaqué, est aussi armé. Il ne sert à rien de détenir les armes. Donc, il faut désarmer les cœurs et les esprits… ».

Sid Ahmed OuldMounane, porte-parole de la délégation venue du Niger

« Seul le dialogue paie ! J’appelle les autorités, la communauté internationale et les partenaires du Mali à accompagner ce processus pour des lendemains meilleurs ».

source : Mali Demain

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :